Puma : on ne s’en lasse pas !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Alors que la mode du running envahit toutes les communautés, les marques rivalisent d’ingéniosité pour proposer toujours plus de technicité à nos pieds et nous permettre de nous démarquer. La dernière révolution en date ne concerne ni la semelle, ni l’étanchéité, ni le drop, ni l’amorti… Attention, vous risquez d’être surpris !

Il n’y a pas à s’emmêler les lacets, Puma sait accueillir les « influenceurs » de la sphère running lorsqu’il s’agit de promouvoir leur dernière trouvaille.
Jeudi 4 mai, à New York, la marque reçoit en grandes pompes (Ô jeu de mots subtil) journalistes sportifs, blogueurs branchés et autres mordus de sneakers (non, pas les barres chocolatées), afin de leur présenter sa nouvelle technologie de laçage Netfit. Puma a fait appel à plusieurs de ses ambassadeurs pour vanter les bénéfices de cette révolution. La rappeuse américaine YesJulz, en maitresse de cérémonie, passe successivement le micro à Yandel (artiste reggaetown et producteur), au joueur de football Bradley Wright-Philipps, aux footballeurs freestyle Lisa Freestyle et Easy Man, deux danseuses du New York City Ballet et enfin, last but not least, Usain Bolt ! Tous savent mettre en avant que le félin en a encore sous la semelle pour révolutionner nos baskets ! Les invités rejoignent ensuite l’atelier à lacets Puma (le Netfit lacing Lab, ça le fait mieux en anglais), pour s’essayer à la technique du laçage, personnaliser leurs nouvelles shoes et exprimer leur talents créatifs (ou pas).

Concrètement, Netfit, c’est quoi ?
C’est un nouveau design de la chaussure, unique en son genre. En effet, ce qui est révolutionnaire, ce ne sont pas les lacets, mais le fait de pouvoir lacer où l’on veut sur la chaussure. Par un système de crochets, la chaussure Netfit est comme recouverte d’un filet. Elle offre alors une infinité de possibilités pour changer aussi souvent que souhaité la manière dont on les lace. Futilité ? Certes, l’argument style n’est pas à négliger puisque vous pouvez désormais porter les mêmes chaussures que votre voisin de palier sans avoir en réalité les mêmes chaussures… que votre voisin de palier… Futile donc, oui peut-être mais pas que. L’argument sérieux et technique est aussi bien réel. Se voir offrir la possibilité d’adapter le laçage suivant son type de pied pour plus de confort et de maintien, ce n’est pas négligeable. Ainsi, on peut désormais obtenir un meilleur renfort au niveau de la cheville par exemple, ou adapter la compression et le maintien du  pied selon que ce dernier est fin ou large. Citons alors Monsieur Bolt à propos de la technologie Netfit :  » Les entrainements pour développer la puissance sont complètement différents de ceux favorisant vitesse et agilité, il est donc important de disposer d’une chaussure suffisamment flexible pour s’adapter au type d’effort effectué ». Compris ?


En bref, une seule chaussure pour une infinité de styles, grâce à nos lacets !
La technologie Netfit est déjà appliquée à plusieurs modèles running, notamment la Ignite et la Ignite Limitless, mais aussi au lifestyle avec la Tsugi et au football avec la 365 Ignite.
Pour aiguiller les néophites (à peu près tout le monde à ce jour), Puma a développé 5 options de laçage (Standard, Pied fin, Pied large, Stabilité, Renfort Cheville). Mais vous l’aurez compris, vous êtes libres de créer votre propre identité jusqu’au bout de vos pieds !

© Marion Delage Texte et photos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*