Test : montre cardio Polar M430

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les possesseurs d’une M 400 Polar ne seront pas désorientés. La M430 reprend exactement les mêmes fonctionnalités, en intégrant la mesure de la fréquence cardiaque sous le boîtier de la montre. Fine, compacte et légère (seulement 50 grammes), la M 430 est de forme rectangulaire avec un écran légèrement ovalisé.

La prise en main est extrêmement simple : le gros bouton rouge central sert à lancer la session sportive. Un bref appui permet d’enregistrer un temps intermédiaire, l’arrêt se faisant par le bouton inférieur gauche. Si le GPS vient à ne plus être utilisable (perte de signal en environnement urbain, passage en souterrain), un accéléromètre intégré prend le relais pour continuer d’indiquer la distance et la vitesse du coureur (mais on perd le tracé du circuit dans l’historique évidemment).
La plate-forme Polarflow permet de gérer les informations que l’on souhaite voir afficher sur l’écran, en sélectionnant leur ordre et les séquence de défilement, avec quatre informations différentes par écran, et quatre écrans différents.
Les amateurs de gestion de leur séance d’entraînement en utilisant la montre pourront créer leurs propres séquence sur cette plate-forme : on détermine les différentes séquences en fonction de ses habitudes, en durée, en distance, dans une plage de fréquence cardiaque donnée, etc. Lors de la session de sport, on suit les indications de la montre. Il est bien sûr possible de gérer ses entraînements de manière totalement libre, en appuyant sur le bouton rouge pour créer un temps intermédiaire, et retrouver ensuite les différentes séquences dans l’historique.
La plate-forme Polarflow permet de partager ses entraînements. Le système intègre en natif une connexion avec Strava, et la montre sert également de traqueur d’activité quotidienne. Un affichage sous forme de jauge indique où l’on en est pas rapport à l’objectif fixé (activité, nombre de pas, sommeil, etc).

Les plus connectés apprécieront le couplage avec leur téléphone mobile, les notifications reçues s’affichant directement sur l’écran de la montre. Toutes ces fonctionnalités sollicitent la batterie. Son autonomie est limitée à 8 heures, mais la charge est vraiment rapide : moins de 1h30 pour passer de 40 % à 100 %. La fonction GPS propose trois mode d’acquisition du signal, permettant ainsi d’augmenter la durée d’utilisation de l’équipement. Même en mode  » économie d’énergie  », la précision du tracé reste bonne. Enfin, les différents modes sportifs proposés permettent de gérer les entraînements multisport. Il est dommage que l’accéléromètre intégré ne puisse pas être utilisé pour compter les longueurs de bassin. En revanche, en eau libre ou en bassin extérieur, le GPS est utilisable. La fréquence cardiaque n’est toutefois pas disponible en mode natation.
Pour les coureurs réguliers, désirant une montre simple d’utilisation, avec les fonctionnalités essentielles à la pratique de la course à pied, la Polar M 430 sera parfaitement adaptée, à un prix relativement abordable. Les trailers ou les multisportifs ayant besoin d’informations concernant le dénivelé, l’altitude, la fonction retour au départ devront se tourner vers la grande sœur, la Polar V800.
www.polar.com/fr

 

Les plus

Design sobre et élégant

Fonctionnalités

Simplicité d’utilisation

Prix

 (229 euros)

Les moins

Encore un câble USB de format spécifique

Autonomie réduite

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.


*